Protéger les travailleurs isolés du domaine du transport

Les travailleurs du domaine du transport figurent parmi les plus exposés aux situations d’isolement. Pour les chefs d’entreprise, le recours à des DATI ou Dispositif d’Alarmes pour les Travailleurs Isolés s’avère indispensable. Et question DATI, les sociétés ont l’embarras du choix.

1— Dispositifs d’Alarmes pour les Travailleurs isolés : lequel choisir ?

Pour garantir la bonne protection d’un travailleur isolé, l’entreprise a le choix entre trois principaux types de Dispositifs d’Alarmes. Ces solutions sont :

— Les portatifs radio : qui figurent parmi les meilleures solutions de protection sur le marché. Le recours à ce dispositif exige l’installation d’un réseau radio particulier, garantissant la fiabilité du système. Grâce à ce réseau, la transmission des alarmes est non seulement sécurisée, mais également optimisée. Tous ces avantages le rendent idéal pour les travailleurs isolés soumis à des conditions extrêmes. Attention, pour pouvoir utiliser les ondes UHF et VHF, l’entreprise devra bénéficier d’une autorisation de l’ACERP ou Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Par ailleurs, notez que les réseaux radioélectriques sont conçus de manière à pouvoir être installés sur n’importe quel site, quelles que soient les conditions environnementales.

— Les bipers : sont largement plébiscités en raison de leur petite taille. Maniables, légers, solides et faciles à utiliser, ils émettent une alarme, sans forcément proposer une fonction téléphonique. Les bipers sont principalement utilisés en intérieur. Bien qu’efficace, ce dispositif ne permet pas de décrire précisément la localisation géographique du travailleur isolé ayant besoin d’être secouru.

— Les téléphones mobiles PTI : qui fonctionnent directement grâce au réseau GSM. Équipés de boutons d’alarmes, ils sont également dotés d’un système de détection de « perte de verticalité » hyperpratique. Les téléphones mobiles PTI possèdent un GPS, ce qui permet de localiser plus facilement le travailleur. Ce dispositif présente bien sûr les mêmes fonctionnalités que les téléphones mobiles classiques : option d’appel, d’envoi de messages, etc.

Pour que le Dispositif d’Alarme pour Travailleur isolé soit aussi pratique, utile et performant que possible, l’entreprise doit veiller à équiper son salarié d’un modèle qui lui est adapté. Il doit répondre aux besoins du salarié et s’adapter aux multiples contraintes auxquels il est quotidiennement soumis. Pour ne pas gêner ni alourdir davantage un livreur par exemple, le dispositif doit impérativement être pratique, léger et ergonomique. En outre, dans le domaine du transport, les dispositifs avec GPS sont à privilégier.

 

2— Travailleurs isolés du transport : qui sont-ils ?

Concrètement, les travailleurs isolés du secteur du transport sont : les chauffeurs – aussi bien de car que de poids lourds – les conducteurs de métro, de train, de tramway, ainsi que les transporteurs. Les personnels de dépannage, de livraison – qui peuvent travailler jusque tard dans la nuit – entrent également dans cette catégorie. Quel qu’il soit, si le travail implique l’absence d’autres employés à proximité, le recours aux DATI doit être systématique.

De façon générale, le travailleur du domaine de transport est dit isolé, lorsque ses activités professionnelles, impliquent des déplacements en auto ou à moto, le mettent hors de vue ou hors de portée de voix d’autres personnes. L’isolement peut durer plusieurs heures et expose le travailleur à des risques d’agression, d’accident – chute, accident de transport, etc. — et de troubles psychiques : crise d’angoisse entre autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *